Conseil "Tirage-Art" N°30 - 3°partie

Publié le 14 Septembre 2014

3° partie :  rééchantillonnage or not rééchantillonnage

 

Nous allons voir dans cette dernière partie comment enfin mettre à la bonne taille les images que vous souhaitez agrandir dans le laboratoire "Tirage-Art". L'addition d'un cadre blanc ou de couleur qui soit le plus harmonieux possible fera l'objet d'un article spécifique. Vous avez déjà eu un aperçu de l'approche proposée (je ne suis pas sur qu'avec "Photoshop", il y en ai beaucoup) dans la précédente 2° partie. allons plus avant maintenant.

 

Reprenons notre exemple, cette image ouverte avec une résolution de 300 ppp ou dpi et une taille "brute" de 62,31 cm en largeur et 41,59 cm en hauteur. nous souhaitons faire trois tirages de cette image, un tirage 60x90 cm, un tirage 100x150 cm et un petit tirage 30x45 cm. Nous allons donc être confronté à trois cas de figures bien différents. Prenons donc chacun des exemples et appliquons lui les règles que j'ai déjà un peu établi lors de la 2° partie : pas de rééchantillonnage et pas de recadrage (ou très peu !!).

 

Mais avant toute chose, une aparté. Pourquoi préconisons nous l'absence de rééchantillonnage pour réaliser un agrandissement ? il y a plusieurs raisons à cela mais il faut en revanche être très clair, visuellement parlant sur des tirages de tailles moyennes, le fait de rééchantillonner ou pas le fichier n'a que peu d’incidence sur le visuel final car nos yeux auront bien du mal à faire la différence. Le comportement de l'image est en revanche différent puisque le rééchantillonnage crée de la matière, c'est à dire des pixels supplémentaires qui vont prendre copie des pixels voisins pour que l'image soit la plus homogène possible. l'absence de rééchantillonnage sur un agrandissement : un visuel plus grand que l'original (c'est important de le préciser) ne crée évidemment aucune matière mais agrandit le pixel existant.

 

Il serait donc plus judicieux à la lecture de ces précédentes lignes de choisir la première solution mais 5 raisons importantes font que j'aurais tendance à vous en dissuader (vous ferez par la suite comme vous voudrez) :

l'absence de rééchantillonnage vous donne une limite de travail, cette résolution basse à 150 ppp définie lors de la précédente partie

l'absence de rééchantillonnage peut être un repère puisque vous n'êtes plus sur la résolution d'origine, ce qui n'est pas le cas dans le 1° cas. Elle peut donc vous éviter une erreur que beaucoup font lorsque ils souhaitent faire un agrandissement, ils rééchantillonnent sur une image déjà rééchantillonnée. Comprenez bien, alors que ce n'est pas la meilleure façon de réaliser un bon tirage. Pour éviter cela, lors d'un agrandissement, partez toujours de votre image originale quoi que vous fassiez par la suite.

Les traceurs sont aujourd'hui d'excellents outils qui sont capables de réaliser de très bon tirages avec des fichiers de base dont les valeurs de résolution sont basses.

l'absence de rééchantillonnage peut vous dispenser également de rééchantillonnages trop brutaux et pourtant nécessaires, nous allons le voir sur l'un des exemples proposés : le tirage 100x150 cm.

L'absence de rééchantillonnage vous permet d'obtenir des images moins lourdes et donc plus facile à traiter et à gérer.

 

Revenons sur nos exemples. ouvrez une image pour la voir sur votre plan de travail "Photoshop". Ouvrez le menu "Image" et sélectionnez l'onglet "Taille de l'image". Sur le pavé d'options de la nouvelle fenêtre de travail, désélectionnez alors l’option "Rééchantillonnage". Si vous entrez en largeur et hauteur, les valeurs d'agrandissements souhaitées, vous trouvez :

Pour le tirage final 60x90 cm : 90 cm en largeur, 60,07 cm en hauteur et 207,116 pixels par pouce (ppp).

Pour le tirage final 100x150 cm : 150 cm en largeur, 100,11 cm en hauteur et 124,629 pixels par pouce (ppp).

Pour le tirage final 30x45 cm : 45 cm en largeur, 30,03 cm en hauteur et 415,431 pixels par pouce (ppp). A noter que le 30x45 cm n'est pas un agrandissement puisque le format est plus petit que l'image originale.

Dans le premier cas (60x90 cm), je valide cette façon de procéder qui me parait parfaitement en adéquation avec ce que nous avons défini précédemment. Il me faudra simplement supprimer les 0,07 cm superflu.

Dans le deuxième cas (100x150 cm), je suis un peu embêté. Il est possible que je ne puisse pas faire cet agrandissement. Il est aussi possible que je puisse le faire si l'image est de très bonne qualité. Dans tous les cas, il me faudra vérifier mon visuel sur l’écran en agrandissant ce visuel à 100%. je peux ensuite soit laisser la résolution tel quelle, soit légèrement rééchantillonner (150 ppp) mon image pour lui donner un peu plus de contenu et d'informations. Sachez tout de même que vous êtes dans un cas de figure qui nécessite d'agir avec beaucoup de prudence.

Dans le dernier cas (30x45 cm), ce n'est pas un agrandissement. l'image a donc une résolution bien plus importante que l'originale. Vous êtes donc tranquille et évidemment vous pouvez laisser votre image à cette résolution ou bien rééchantillonner votre image pour ramener la résolution de cette dernière à 300 ppp si vous estimez nécessaire de le faire (fichier trop lourd, par exemple). Dans ce cas comme dans le cas numéro 2, il vous faut sélectionner l'option "rééchantillonnage" et adapter ce rééchantillonnage à la nature du tirage (réduction : Bicubique plus net, agrandissement : bicubique plus lisse).

 

J'espère que cet article simple et scolaire vous servira, je vous proposerai très prochainement deux autres articles "conseil", l'un sur l’addition des marges et l'autre sur le recadrage. Je pense qu'ils seront beaucoup plus courts.

 

Merci , à très bientôt

I.L.

 

www.tirage-art.com

lecocq@tirage-art.com

06 60 80 55 75

Rédigé par tirage-art

Publié dans #Nos conseils

Repost 0
Commenter cet article