Magali Moscardo, un talent trop discret

Publié le 7 Juin 2011

Nous avons eu le plaisir de sortir dernièrement quelques images de Magali Moscardo (il y a déjà plus d'une semaine !!). Ce fut une belle surprise car si nous savions que Magali avait un regard très appuyé sur la photographie, nous ne soupçonnions pas une telle créativité dans un monde ou la photographie contemporaine se cherche toujours de nouveau talent.  Il y en a un ... tout près :-) !!

 

J'ai donc envie de m'attarder un peu plus sur cette leçon de photographie qu'elle m'a donné à travers ses images venues d'un autre monde par rapport aux habituelles rigueurs qu'imposent les écoles du 8°art et notamment sur sa série d'images réalisées à l'aide d'un vieil Holga dans la ville de Nice. Je ne sais pas si son appareil est vieux mais c'est très vite l'impression laissée lorsque je m'attarde sur ce type d'appareil sans doute parce qu'il ajoute à chacune des images prises une ambiance surannée, rétro et emprunte de nostalgie. En ce qui concerne les prises de vue de Nice, le choix est judicieux, tellement que nous avons l'impresion en regardant la série de Magali de nous plonger dans les année 20, les année folles. Soyons fous et audacieux.

 

Et Magali a su faire cela et elle l'a bien fait.  La galerie est riche, dense et en impose par la diversité des angles des prises de vue. Mais faites simplement un petit excercice, regardez la première image de cette galerie (le port de Nice vu de la colline du chateau) et puis poursuivez jusqu'à la dernière image (la place Massena). Fermez alors les yeux. Franchement, vous ne trouvez pas que l'ensemble est étonnant ...  Et sur le papier, inutile de vous dire qu'à l'étonnement s'ajoute une belle émotion parce que la qualité et l'application sont palpables. Bon, vous l'avez compris, j'ai un parti pris j'aime cette série et l'image ci dessous participe à la mise en valeur de cet ensemble. Sélectionnée par Magali, il est possible que ce soit l'une de ses images préférées. Je la comprends.

 

7-file1-1-.jpg

 

Magali est donc nicoise, c'est simple à deviner. Elle fait partie aussi du collectif PHOTON, un collectif bien connu et dont la renommée a largement franchi les frontières des Alpes-Martimes. Dans ce cadre là, Magali expose beaucoup donc vous avez  toujours l'occasion de voir ses images et de la rencontrer à un moment ou à un autre. Mias pour mieux s'imprégner de l'univers de la photographe, il y a une seule chose à faire, visiter son site internet  www.magali-m.com. Pour le collectif PHOTON, il y a aussi une adresse à ne pas oublier :  www.associationphoton.com. Avec cela, vous êtes armés pour franchir les pas de la création photographique.

 

A très bientôt sur tirage-art.com

 I.L.

Rédigé par tirage-art

Publié dans #Nos Artistes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Moscardo Magali 01/09/2011 10:10


Merci pour cet article élogieux !!! Je vais rougir derrière mon ordinateur...


tirage-art 07/09/2011 11:58



J'ai rien vu