Les conseils de "Tirage-Art" - n° 20

Publié le 25 Mars 2013

Dans ce numéro 20 de nos conseils, je vous propose une synthèse de ce qu'il faut faire pour bien préparer vos fichiers. Je vais essayer de la faire la plus complète possible de façon à ce qu'elle soit une bonne référence pour vous. Parlons donc de votre images de la prise de vue jusqu'à l'envoie sur notre serveur "Tirage-Art".

 

Lors de la réalisation de votre image, un certain nombre d'information sont sauvegardées et notamment, le profil de prise de vue ou "profil incorporé" (Adobe RVB ou sRVB). Dans tous les cas, conservez ce profil tout au long du processus de post-traitement afin que nous ayons les bonnes informations.

 

Vous pouvez en permanence vérifier la présence ou pas de ce profil au cours du post-traitement et des différentes sauvegardes intermédiaires car ce profil est associé bien souvent au nom du fichier après ouverture de ce dernier (par exemple, RVB/16* pour profil RVB en 16 bit connu). Il faut savoir que d'autres façons de contrôle existent.

 

Si vous souhaitez pour une raison X ou Y, changer de profil, vous avez évidemment le droit mais faites le avant de commencer votre travail sur l'image et veillez à sauvegarder ce profil tout au long de votre travail puis lors de l'enregistrement final de votre image traitée.

 

Préférez prendre vos images en RAW, d'une façon générale lorsque vous savez que vous alllez être dans une démarche de post-traitement. Les extention brut (Nef, CR2 ....) sont par définition non destructives pour l'image donc restent plus facilement exploitables et modifiables après chargement sur votre ordinateur.

 

Faites vos images en .tiff ou en .jpeg si vous savez que vous allez peu intervenir sur votre image et que cela n'est pas la démarche, surtout dans le cas du .jpeg, extention par définition compressée et interprétée par le logiciel de l'appareil. L'extention .tiff est précieuse dans ce cas car non destructive, elle représente une très bonne alternative.

 

La mise au bon format de votre image peut intervenir aussi bien en début ou en fin de post traitement. Cela n'a pas vraiment d'importance. Par contre, vous ne devez faire la netteté sur votre image qu'une fois l'image à la bonne taille. Plus l'image est grande, moins il sera nécessaire d'ajouter de la netteté. Une image flou reste flou quoi que nous puissions faire.

 

Pour vérifier votre post-traitement ou votre niveau de netteté, pensez à agrandir l'image à la taille réelle des pixels : la taille de votre image à 100 %. Vous pouvez vite vous apercevoir des défauts sur l'image et de l'excès de netteté (entrelacement trop prononcé). De même cela peut vous permettre de finaliser votre travail avec précision.

 

Pensez à toujours sauvegarder votre image après le post-traitement au format .psd (dans le cas de "photoshop") afin de pouvoir revenir en permanence sur votre travail. Faites également une copie "Haute définition" au format .tiff  pour l'impression et une copie "Web" au format .jpeg. Nous pouvons bien sur faire des tirages sous format .jpeg, cela n'est pas génant tant que l'intégrité de votre image est respectée.

 

Veillez à ne pas réechantillonner votre image lors de la sauvegarde. en effet, il est possible de faire de très bons tirages avec des résolution assez faibles. Nous estimons que des valeurs de résolution comprises entre 300 et 150 dpi (dot per inch ou pixels par pouce) représentent un excellent compromis. C'est l'image qui va imposer la limite : plus cette photo est de qualité (netteté), plus la résolution finalement pourra être basse.

 

Ne réechantillonnez pas une image qui est destinée à ête plus grande que l'original. Si vos prétentions d'agrandissement vous imposent un rééchantillonnage, faites le par petites étapes en sauvegardant toujours votre travail entre deux actions de rééchantillonnage avec l'option "enregistrer sous ...". Vous pouvez en revanche réechantillonner une image destinée à être plus petite que l'original pour la mettre à 300 dpi.

 

Contrôlez l'unité de votre résolution avant la sauvegarde. Il arrive parfois que la résolution soit en pixel par cm. Les "pixels par cm" pour un même agrandissement, affichent des valeurs absolues 2.54 fois plus petites. Ainsi, une image en 300 pixels par pouce affiche 118,11 pixels par cm !!

 

Sauvegardez toujours votre travail avec l'option "Enregistrer sous ..." pour deux raisons, vous pouvez vérifier le profil de votre image et l'associer alors définitvement à votre sauvegarde, de plus, cette option de sauvegarde est non destructive pour l'image, au contraire de l'option "enregistrer".

 

Votre image est alors parfaite pour être imprimée chez "Tirage-Art". Evidemment au moindre doute, nous sommes là pour répondre à toutes vos questions .. Et puis pour aller plus en avant dans tous les mystères du post-traitement, vous pouvez toujours réserver un stage à la carte "1 tirage" ... ou plus. Cerise sur le gateau, vous ressortez avec un tirage fine-art de votre image disséquée et travaillée par vos soins sous les conseils d'un expert.

 

A très bientôt

I.L.

Rédigé par tirage-art

Publié dans #Nos conseils

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article