La "digigraphie" expliquée

Publié le 25 Septembre 2012

C'est le dernier numéro d'explication sur la digigraphie. Cet article va aborder des éléments plus généraux de cet agrément tout en y associant les offres qui font la spécificité du laboratoire "Tirage-Art". La "digigraphie" est donc un label, créé il y a quelques année, je ne vais paas rentrer dans les détails, pour répondre à une offre qui n'existait pas au début des années 2000 (ou avant mais peu importe) : l'impression fine-art utilisant les nouveaux matériels photographiques alors en plein développement (toujours d'ailleurs pour ce qui est des appareils photo, imprimantes, encres, papiers .... ). C'était aussi et c'est encore, évidemment, une façon de moderniser la notion de lithographie, l'impression d'une même oeuvre à l'identique en plusieurs exemplaires sur support de très grande qualité.

 

La "digigraphie" n'est donc pas un simple procédé d'impression. C'est aussi, à coté de la prestation, un service rendu à l'artiste à travers toute une démarche de qualité. C'est ce volet là que nous allons davantage mettre en avant car il est l'essence même de toutes démarches de valorisation de l'oeuvre. Nous pouvons faire sans mais nous pouvons faire avec. En l'absence de label, il n'y a pas de certitude, il n'y a que le sérieux du photographe, son exigence personnel, son organisation rigoureuse et sa volonté unique de valorisation de ses images qui garantient le bon suivi de l'oeuvre achetée, c'est possible. Beaucoup le font en l'absence d'agrément. Mais l'agrément apporte un plus incontestable, le suivi est réalisé par le laboratoire agréé sur une plate-forme nationale (le site www.digigraphie.com), le certificat d'authenticité est délivré automatiquement puis envoyé par ce laboratoire qui a le devoir de rendre ce service en toute transparence. Le tirage réalisée par le laboratoire à la demande de l'auteur est marquée à l'aide du tampon à sec du laboratoire  puis est visible sur le site, c'est d'une transparence redoutable si le laboratoire fait bien son travail mais c'est son rôle. La différence s'inscrit vraiment à cet endroit et résume tout à fait les niveaux d'exigences que peut avoir l'artiste entre une démarche personnelle mais qui peut avoir ces failles et une reconnaissance nationale à travers l'agrément d'un laboratoire qui a pour obligation de rendre ce service. C'est pour cette raison que de nombreuses galeries et de nombreux musée font égelement appel à cet agrément car il représente pour eux la certitude d'avoir un travail reproductible à l'identique, reconnu sans ambiguité.

 

C'est cela qui a séduit "Tirage-Art". C'est pour cette raison que le laboratoire s'est inscrit dans cette démarche car d'une part il le pouvait et ensuite, il ne s'appelle pas "tirage-art" pour rien. Nous offrons pour le moment 7 papiers agréés "digigraphie". Vous pouvez les voir sur le site en cliquant sur le lien ICI. Cette offre devrait s'étoffer un peu par la suite. Nous pouvons dire techniquement que ces papiers peuvent recevoir le tampons à sec "digigraphie" car le laboratoire les utilisant, nous donc, répond aux normes techniques exigées par EPSON, à savoir , un bon choix de papiers (tous les papiers ne sont pas utilisables), de bonnes encres pigmentaires (UltraChrome K3 HDR pour High Dynamic Range) et des imprimantes permettant le mariage idéal ente les encres et le papier utilisé (EPSON 7900 et 9900) tout cela sous le contrôle intransigeant de quelques outils de calibration : spectrophotomètre, sonde interne à l'ecran ou externe. C'est ce que nous pouvons appeler le volet prestataire de la digigraphie. La suite, le service, est aussi évidemment réalisé par notre laboratoire puisqu'il est agréé. Si nous ne rendons pas ce service, nous pouvons perdre notre agrément. l'idée n'est pas reluisante donc inutile de vous dire que nous ferons les choses dans les règles de l'art aussi bien pour les peintres que pour les photographes.

 

A très bientôt

I.L.

Rédigé par tirage-art

Publié dans #Nos Activités

Repost 0
Commenter cet article